A propos Constance De Gourcy

Constance De Gourcy est maitresse de conférences en sociologie à Aix-Marseille Université, chercheure au Laboratoire Méditerranéen de Sociologie.

PartenariatTerrains sensibles/Sfax Forward

Mis en avant

 

Terrains sensibles/Sfax Forward
Le lundi 21 Juin 2021, lancement du 4e Hands-on training de SfaxForward sur le thème “Enquêter en terrain sensible au Maghreb” organisée par Constance de Gourcy (MMSH-Aix-Marseille Université) et Monia Lachheb  (Institut de Recherche sur le Maghreb contemporain – IRMC). Cette formation durera 4 jours en présentiel depuis Sidi Bou Saïd et en ligne.
Voici trouverez le programme en PJ ou sur le site internet du projet : https://sfaxforward.eu/events/thematic_school_1
 
L’inscription est gratuite mais obligatoire via le lien : https://univ-amu-fr.zoom.us/webinar/register/WN_o96efahiRru4F2ZA5glyFA
 
Attention ! Les heures du programme sont celles de la Tunisie. Depuis la France, il faut ajouter une heure.
 
 
 
 
Pour la MMSH
Constance de Gourcy, Mcf-Hdr, MesoPolHis: 

Dr. Solenn de Larminat, CCJ, Project Manager for MMSH/CNRS/AMU

Cinéma. Penser le genre et l’absence dans les migrations

Dans le cadre du festival Nouv.o.monde, les films du Delta en partenariat avec Gendermed et le programme LabexMed (MMSH) proposent une rencontre cinématographique sur le traitement de l’absence à partir du film « Paris la Blanche » de la réalisatrice Lidia Leber Terki.

Rencontre avec la réalisatrice Lidia Terki et Constance De Gourcy (Lames-AMU) enseignant-chercheur en sociologie, spécialisée dans l’étude des migrations, membre du Comité de pilotage de Gendermed.
Médiation des rencontres: Francis Kerros

Synopsis : Sans nouvelles de son mari parti travailler en France dans les années soixante-dix, Rekia, quitte le village de Kabylie où elle vit. Elle traverse l’Algérie, la France et les banlieues parisiennes pour ramener Nour au village. Mais l’homme qu’elle finit par retrouver dans un foyer d’anciens travailleurs immigrés à la retraite a changé. Son héros, l’ancien combattant des maquis, celui qui était revenu au village pour la dernière fois il y a quatre ans, est devenu un étranger.

Pour en savoir plus : http://www.filmsdelta.com/crbst_104.html

Cette séance aura lieu le dimanche 25 mars à 14h (salle Emilien Ventre de Rousset).

Enseignement et recherche autour du genre

Pour celles et ceux qui le souhaitent, il est désormais possible d’écouter les interventions portant sur le thème de femmes et sciences et Politiques migratoires familiales en Méditerranée en cliquant sur les liens suivants :
 
Rakoto-Raharimanana, HerilalainaFemmes et sciences 
 
Odasso, Laura : Politiques migratoires familiales en Méditerranée
 

Politiques migratoires familiales en Méditerranée – Laura Odasso Séminaire axe 2 LAMES

Le 23 janvier 2017 14h-17h, salle A 154, Laura Odasso,  Post-doctorante LAMES  LabexMed présentera ses recherches sur les politiques migratoires familiales en Méditerranée.

Résumé :  La migration familiale et la mixité conjugale sont traversées  par des rapports sociaux  consubstantiels dont l’analyse s’avère centrale pour une compréhension précise du sujet. Lorsqu’on interroge les effets des politiques migratoires en matière familiale, nous constatons que la législation  en elle-même n’est que la partie émergée de l’iceberg. C’est plutôt l’articulation de la carrière migratoire, de la nationalité, de l’« origine ethnico-culturelle » et de l’affiliation religieuse ‒ supposées ou réelles ‒ avec d’autres caractéristiques (sexe, classe sociale, âge, etc.) des « nouveaux venus » qui génère des représentations stéréotypées sur les familles étrangères ou binationales, souvent construites sur des amalgames et des simplifications. Sur la base des données issues des deux recherches conclues (La mixité conjugale : une expérience de migration. Approche comparée des effets de la stigmatisation sur les natifs et leurs partenaires « arabes » en Vénétie et en Alsace et AMORE Awareness and Migration : Organisation for binational family Rights Empowerment) et de celle en cours (Réseaux d’expertises juridiques. Registres de conscientisation, d’adaptation et de résistance aux politiques migratoires familiales en Méditerranée), il s’agira de discuter avec les participants de certains effets de la mise en œuvre des politiques migratoires et des regards portés sur les couples binationaux, puis mixtes, par les agents de l’État, les intermédiaires associatifs et l’entourage en France, Italie et Belgique.

Séminaire organisé par Constance De Gourcy (LAMES) dans le cadre de l’axe 2 du LAMES “Recompositions migratoires en Méditerranée : mobilités, genre, frontières”

Discutantes : Anne-Françoise Volponi & Constance De Gourcy

Journée d’étude : Care et enquête sociologique, une histoire politique

Journée d’étude Masters-doctorants inter-laboratoires, 9 décembre 2016, amphi MMSH, 10h00-13h00 – 14h00-17h00
organisée par Yolande Benarrosh, avec le soutien du département de sociologie AMU et les laboratoires LAMES, LPED et LEST

invitée : Patricia Paperman (professeur de sociologie, Paris 8 UMR LEGS)

Care et enquête sociologique, une histoire politique
Mes recherches sont issues d’une série de perplexités. Une première concerne les difficultés de l’analyse sociologique à intégrer la dimension morale de la vie sociale dans son compte-rendu de ce qui fait société. Une deuxième perplexité concerne les difficultés de cette même tradition à intégrer des pans entiers de l’activité humaine ordinaire, qui visent à entretenir la vie humaine –la vie comme vie humaine – et composent la trame de la vie sociale. Comment rendre compte de cette ignorance et de cette invisibilisation?
Enquêter sur l’organisation sociale et politique des pratiques de care, organisées en grande partie selon le principe hiérarchique du genre, prendre en considération les réalités quotidiennes du lien et de l’interdépendance d’êtres humains vulnérables, conduit à élaborer une posture méthodologique qui s’écarte à bien des égards des canons de la sociologie standard. Cette posture part du constat des présupposés de genre, de classe et de race (et d’autres lignes de différenciation sociale) qui sous-tendent ces méthodes de production des connaissances. Je présenterai quelques-unes des implications méthodologiques de la perspective féministe du care, en particulier celles qui réfléchissent sur la dimension politique de l’enquête.

Séminaire Recherche et formation en sociologie

“Normes de genre au prisme de l’atypique. Séminaire Recherche et formation en sociologie”

Le 25 novembre 2016 11h-13h, Salle 004 Site Ruocco, avenue Gaston Berger, Aix-en-Provence.

Programme :

Constance De Gourcy & Michèle Pagès (AMU-LAMES) : Introduction

Nathalie Ille : « L’Odyssée, au féminin »

Heri. Rakoto-Raharimanana : « Femmes et sciences »

Présentation des Intervenant.e.s :

Nathalie Ille : Directrice de l’association Expé2M et marin. Elle développe des expéditions pluridisciplinaires en mer liant différentes disciplines scientifiques, des artistes, et acteurs de l’éducation à l’environnement. A l’origine de 2 expéditions féminines, elle partagera ses choix et objectifs. Pour en savoir plus :  http://www.sillage-odyssee.fr/

Heri. Rakoto-Raharimanana est Maître de conférences en sociologie Université Lyon 1 – ESPE Membre du laboratoire Education, Cultures, Politique, Membre du groupe Genre, Education, Mixité de l’ESPE de Lyon. Ses recherches s’inscrivent dans les domaines de la sociologie de l’éducation et de la sociologie de la jeunesse. Elles portent principalement sur les activités scolaires et non-scolaires des lycéens, la problématique du genre dans l’éducation et la formation, la culture adolescente. Rakoto-R., H. (2015) (Dir.). Quel(s) genre(s) ? Enseignement, élèves, enseignant.e.s., Revue Internationale d’Ethnographie, n°4.